Bruno Comby

 

                Henri Joyeux

 

C.T. Schaller et Mme

Bruno Comby édité par "Maître" CT. SCHALLER

Maître Johanne RAZANAMAHAY et le Docteur Christian Tal SCHALLER

 

Né en 1944 en France, Christian Tal SCHALLER suivit sa scolarité et ses études universitaires de médecine à Genève. En 1970, il obtint son diplôme fédéral de Médecine en obtenant la note maximum à 30 examens sur 32. Après une année à l'Hôpital Cantonal de Genève, il s'installa comme médecin généraliste et apprit à utiliser l'ensemble des médecines complémentaires. Il fut l'élève du docteur Pierre SCHMIDT, l'un des plus grands homéopathes du vingtième siècle, se forma en acupuncture auprès du docteur Jean BORSARELLO, en auriculothérapie auprès du docteur Paul NOGIER et en médecine manuelle avec la Société Suisse de Médecine Manuelle. Il suivit les formations du Groupe Lyonnais d'Études Médicales et apprit la technique du Rêve Éveillé Dirigé avec le docteur Freddy HUGUENIN. Il se forma en méthode VITTOZ, en chamanisme, en psychologie transpersonnelle et en de multiples méthodes thérapeutiques naturelles, tant en Europe qu'aux USA. Il se passionna pour la nutrition de santé et fut élève du professeur Edmond BORDEAUX-SZEKELY, cet auteur qui fit connaître l'extraordinaire message des esséniens, message qui constitue l'une des racines profondes tant de l'écologie qui s'occupe de l'environnement que de l'écologie intérieure qui enseigne le respect de son corps, notamment par une alimentation végétale, variée et vivante. Il devint ainsi l'un des champions de la diététique qualitative (l'alimentation vivante) qui va inévitablement s'imposer dans le troisième millénaire, puisqu'elle permet la fin de la famine dans le monde et la guérison de la plupart des maladies de civilisation. Son intérêt pour la psychothérapie spirituelle le poussa à se former à l'Institut Monroe (USA) puis à devenir Ro-Hun Master à l'école de Patricia HAYES d'Atlanta (USA). Il devint ainsi l'un des rares thérapeutes européens à travailler, pour aider ses patients, en collaboration avec des guides spirituels, par le processus du channeling. Au lieu de centrer ses efforts sur la lutte contre les maladies, il devint un spécialiste de la guérison, capable de montrer à tous comment apprendre à sortir de la maladie pour vivre en pleine santé.

Avec sa première épouse, Françoise NITELET, il créa à Genève la Fondation Soleil, reconnue d'utilité publique, qui, de 1974 à 1994, fut un véritable phare des médecines naturelles en Europe. Ainsi, la Bibliothèque Soleil fut utilisée par des milliers de chercheurs désireux de s'informer dans ce domaine et le slogan de cette Fondation : "LA SANTÉ CA S'APPREND!" a stimulé d'innombrables personnes à apprendre à gérer leur santé. Grâce aux efforts de cette fondation, un grand nombre de thérapeutes ont inclus l'éducation de santé à leur pratique.

En 1990, Tal devint administrateur des Éditions Vivez Soleil, une des maisons d'éditions les plus avant-gardistes des pays francophones dans le domaine de la santé et de la spiritualité. Les éditions Vivez Soleil se sont fait une place à part dans le domaine de l'édition en publiant des ouvrages de très haut niveau qualitatif, des ouvrages qui donnent aux lecteurs les moyens de vivre en tout indépendance, dans la responsabilité et la conscience.

En 1991, Tal rencontra Johanne RAZANAMAHAY. Ils partagèrent leurs vies puis enseignèrent ensemble et se marièrent.

Pionnier de la médecine holistique européenne, Tal s'est toujours efforcé de montrer la complémentarité de toutes les écoles médicales, diététiques et thérapeutiques, dans un œcuménisme qui n'exclut aucune approche mais montre comment opérer une synthèse entre les médecines ancestrales et la médecine scientifique moderne. Dans ses voyages à travers le monde, il a rencontré de nombreux peuples naturels (ce qu'on appelle aujourd'hui les "anciennes cultures") et il enseigne leurs méthodes de vie en harmonie avec la nature, participant ainsi activement à la création d'une société délivrée de la maladie, une société dans laquelle chacun saura être son propre médecin et son propre maître. En suivant l'enseignement des guides spirituels, il a, comme son épouse, accepté de porter le titre de "Maître" pour faire connaître avec elle cette vision révolutionnaire de l'être humain.

Johanne et Tal dirigèrent l'École Santé-Soleil à Genève avant de créer le Domaine de Faujas, en 1996, pour y mettre sur pied une école de vie et de bien-être. Ils font également partie des membres fondateurs de l'Institut de Santé Globale, association loi 1901 consacrée à l'éducation de santé. Ils donnent des conférences, des stages et des consultations privées dans de nombreux pays.

Leurs prises de position contre le recours abusif à la chimie et à la médecine technologique, leur défense d'une alimentation végétale, vivante et biologique, leur conviction qu'il faut laisser chaque personne décider elle-même si elle veut se faire vacciner ou non, leur travail de diffusion des méthodes naturelles de santé et des moyens de vivre de façon indépendante, sans obéir aveuglément aux consignes des experts, leurs enseignements prônant une spiritualité nouvelle, délivrée des dogmes et des conflits religieux du passé, une spiritualité individuelle et tolérante, tout cela leur vaut parfois les réactions négatives de ceux qui veulent encore faire régner la dictature du profit et imposer à tous leurs normes sociales, politiques ou idéologiques. Johanne et Tal subissent leurs attaques mais sans garder d'animosité envers eux. Ils comprennent en effet la peur et la colère de ceux qui se cramponnent aux habitudes du passé et ont de la peine à concevoir un avenir délivré des guerres, jeux de pouvoir, compétitions, maladies et souffrances de tous ordres qui ont marqué les siècles précédents. Ils cherchent à trouver les mots apaisants et les attitudes sécurisantes pour pacifier et guérir ces êtres qui craignent tant d'entrer dans une ère de partage et d'amour, en acceptant la co-responsabilité de chacun dans le destin collectif. Malgré les difficultés qu'ils ont rencontré sur leur chemin, Johanne et Tal souhaitent toujours trouver les moyens et les partenaires qui pourront réaliser avec eux un lieu d'apprentissage de la vie relationnelle ouvert à toutes les disciplines, un lieu dans lequel chacun sera en mesure de jouer véritablement à être maître et élève à tour de rôle pour transformer la terre en un merveilleux paradis vivant.

http://perso.wanadoo.fr/.institutsanteglobale/presentationj+t.htm

Aux éditions Vivez Soleil qui a édité Bruno Comby

Editions Vivez Soleil

BP18-74103 ANNEMASSE Cedex

Tel.: 04 50 87 27 09

Fax.:04 50 87 27 13

E-Mail : vivez.soleil@wanadoo.fr

Visitez notre site à l'adresse : http://www.editorg.ch/vivezsoleil/

 

Institut de Santé Globale - F-26770 - Taulignan
Tél.: ISG 0033 04 75 53 67 63 - Fax: 0033 04 75 53 52 73
E-Mail : Institutsanteglobale@wanadoo.fr
Compte bancaire : 08779166569 - Caisse d'Epargne à Taulignan ou
CCP 17 3225433, Institut de Santé Globale, CH-1126 Thônex, Suisse

 

Dossier : Guérisons mystérieuses

AMAROLI 

En 1994, nous avons reçu d’un de nos correspondants, un témoignage où il nous décrivait avoir été guéri d’une maladie psychologiquement traumatisante, à la suite d’une cure d’urine. Il nous décrivait avec une précision clinique comment il buvait son urine et l’utilisait en bain de siège. Nous avons évidemment souri de ce nous considérions comme un canular et avons bêtement jeté le courrier au panier. Or, notre lecteur était un précurseur et nous avons sûrement eu tort de mépriser son témoignage.

Amaroli est le nom poétique d’une technique de santé vieille comme le monde, remise au goût du jour par des thérapeutes dans la mouvance “Nouvel Age” fervents partisans des médecines naturelles. Il s’agit tout simplement de recycler son urine en la buvant. Les adeptes de cette pratique affirment que l’urine a un remarquable pouvoir de guérison et de rajeunissement de l’organisme.

Toutefois, avant d’entreprendre cette curieuse thérapie, ils conseillent d’épurer l’organisme par un mode de vie plus sain, notamment par une alimentation végétale, légère et variée, car ainsi l’urine ne sera plus nauséabonde, mais une eau d’or, subtilement parfumée.

L’idée de boire son urine entraîne chez la plupart des gens une réaction de répulsion et de dégoût. Or, bien des médicaments que nous acceptons pourtant d’avaler sans rechigner, ont bien plus mauvais goût. D’ailleurs, en cours de pratique, notre urine deviendra de jour en jour plus limpide et de meilleure saveur.

Autre prévention : la réputation de sa toxicité. Or, les médecins sont unanimes à dire que “si la fonction rénale et les voies urinaires sont normales, il n’y a pas d’inconvénient à boire sa propre urine”.

Christian Tal Schaller

Le Dr. Christian Tal Schaller, éternel chercheur, curieux de toutes les thérapies naturelles, a lui aussi étudié amaroli, sous tous ses aspects, et nous offre un livre très sérieux, qui se lit pourtant comme un roman.

Avec son enthousiasme coutumier, Schaller nous dit dans sa préface :

«Partout dans le monde, une nouvelle conscience est en train de naître. On comprend que l’écologie ne doit pas être seulement la protection de l’environnement extérieur mais aussi la sauvegarde de notre immunité : c’est l’écologie intérieure. Dans ce fantastique mouvement d’éveil, amaroli, cette technique millénaire, peut jouer un rôle important. Elle nous rappelle que nous sommes des êtres merveilleux, disposant d’un corps absolument prodigieux, fruit de l’intelligence cosmique universelle, doté de mécanismes d’auto-guérison et d’auto-régénération extrêmement puissants. Avec cette compréhension, la souffrance et les maladies ne sont plus des fatalités mais seulement le produit de notre ignorance. L’âge d’or de la santé et de la joie de vivre cesse d’être un rêve utopique pour devenir l’expérience que chacun peut faire, grâce à une dynamique de transformation... et à l’eau d’or que constitue amaroli !»

Mon expérience personnelle

«En 1970, j’eus comme patient un homme de trente-deux ans qui souffrait d’un psoriasis généralisé. Tous les traitements allopathiques avaient été essayés, sans succès durable. J’appliquai un traitement homéopathique et des conseils diététiques : il présenta une amélioration, mais pas une guérison complète.

Quelques mois passèrent. Un jour, nous nous rencontrâmes fortuitement dans la rue. Il déclara alors n’avoir plus du tout de psoriasis! Je fus fort étonné et m’empressai de lui demander quel était le secret de sa guérison spectaculaire. Un peu embarrassé, il m’avoua avoir découvert le livre de J.W. Armstrong, The Water of Life, et mis en pratique ses conseils.

Après un jeûne à l’urine de deux semaines avec des frictions d’urine sur la peau chaque jour, les lésions psoriasiques avaient disparu. Grâce au maintien d’une prise d’urine chaque matin et d’une alimentation hypotoxique, le psoriasis n’était plus jamais revenu, à la grande joie de cet homme qui avait souffert pendant de nombreuses années de cette pénible affection.

J’achetai alors le livre d’Armstrong. Malgré mes “réticences scientifiques” et mon dégoût psychologique pour une thérapie aussi saugrenue, je décidai d’essayer l’urinothérapie sur moi-même. Je fus émerveillé de l’amélioration de ma vitalité et de ma santé globale et ne pus alors que conseiller cette méthode à ceux de mes patients qui semblaient capables d’accepter psychiquement une thérapie aussi peu conforme aux idées reçues.»

Christian Tal Schaller

Pour rassurer les âmes sensibles mais néanmoins intéressées par la méthode Amaroli, le Dr. Schaller préconise de commencer cette cure par une dilution homéopathique de son urine. Car, si l’urine a mauvais goût, cela signifie que l’organisme est intoxiqué et qu’il a grand besoin de se nettoyer. Après désintoxication par le jeûne ou un régime végétalien, le goût de l’urine deviendra très agréable et elle pourra être consommée sans dilution.
Accueil ] Remonter ]